L’homme qui avait trouvé comment guérir du cancer avec la Tartiflette retrouvé mort

Le célèbre chercheur en lipémie, travaillant contre Big Pharma, a été retrouvé mort.

Son corps sans vie à été découvert à Palavas les flots jeudi, alors que la communauté des médecins qui cherchent à opérer en dehors des limites de Big Pharma continue d’être décimée. Il avait à peine 97 ans.

Petit rappel :

Robert Ledoux était en stade terminal d’un cancer généralisé. Les médecins lui ayant donné six mois à vivre, il décida d’arrêter sa chimiothérapie et de « vivre à 200% ».

Ayant été au régime toute sa vie, il décréta de se nourrir exclusivement de son plat préféré: la Tartiflette. Quelle ne fut pas sa surprise au bout de deux semaines de sentir une amélioration générale, à la fois au niveau de son bien-être, mais également au niveau de son corps: meilleur tonus musculaire, plus grande facilité à respirer.

Reprenant espoir, il décida se continuer sur cette voie et de ne pas varier d’un iota de son régime. Constatant que son bien-être continuait à s’améliorer, il entra en contact avec l’hôpital afin de faire une batterie de test.

Le résultat fut sans appel: les cellules cancéreuses, certainement effrayées par l’afflux soudain de lipides, avaient commencé à s’autodétruire.

Robert Ledoux, guéri du cancer en trois mois grâce à la Tartiflette

Robert Ledoux, guéri du cancer en trois mois grâce à la Tartiflette

Au bout de trois mois de ce régime, Robert était complètement guéri. Pour lui, le doute n’est plus permis: Big Pharma a caché pendant de nombreuses années qu’une cure de Tartiflette est bien plus efficace que la Chimiothérapie.

Depuis sa guérison, il a ouvert une clinique privée et s’est improvisé cuisinier, ses patients sont ravis. A suivre…

Complots faciles pour briller en société (Le gras, c’est la vie !)

Comments

comments