Notre Dame, à qui profite le crime ? A Victor Hugo, aux charpentiers, aux tailleurs de pierre et à l’Eglise Catholique.

De nombreux spécialistes Facebook jouent la carte inspecteur Clouseau en se posant la question « à qui profite le crime » et en trouvant des raisons d’attribuer l’incendie à leur ennemi préféré. Voir cet exemple en bas de page partagé des milliers de fois sur Facebook.

Mais ils sont dans le faux mon hypothèse est beaucoup plus plausible que la leur. L’incendie n’est pas accidentel et est un complot qui regroupe à la fois Victor Hugo, H.G.Wells, l’Eglise Catholique, les charpentiers de France et les tailleurs de pierre.

Je m’explique :

A QUI PROFITE LE CRIME ?

1 ) A Victor Hugo : son livre « Notre Dame de Paris » est devenu numéro 1 des ventes un peu partout pour la première fois depuis sa parution ce qui va lui permettre d’acheter le caveau le plus luxueux du cimetière du Père-Lachaise.

2 ) A l’église et au Pape. Ben voyons, ils sont empétrés depuis plusieurs années dans un scandale de pédophilie, leur côte de popularité est au plus bas mais et COMME PAR HASARD, la Cathédrale brule et subitement tout le monde soutient l’église et le pape. Le scandale passe à la trappe. Bien pratique !

3 ) Les tailleurs de pierre. Il est de notoriété publique qu’il y a peu de chantiers pour les tailleurs de pierre (vous connaissez beaucoup de batiment en constructions à l’ancienne vous). Et juste comme la profession est sur le point de disparaitre faute de travail, un chantier de plusieurs années leur tombe du ciel, COMME PAR HASARD !!!!

4 ) Les charpentiers : rien à ajouter, on sait tous qu’ils en ont pour des années de travail et que c’est bien plus interessant de refaire tout de fond en comble plutôt qu’une simple restauration.

Que s’est il réellement passé ?

Très simple, l’écrivain H. G. Wells (1866 – 1946) était contemporain de Victor Hugo (1802 – 1885). Je pense donc que le livre « La Machine à explorer le temps » de Wells n’est pas une fiction mais bel et bien une autobiographie et que avant de mourir, Victor Hugo a contacté H.G Wells, ayant eu vent qu’il travaillait sur cette machine afin de savoir ce qu’il adviendrait de lui dans la futur.

Il part choisit donc quelques dizaines d’années dans le futur. Et là, pas de bol, il voit qu’on l’a placé dans un caveau tout pourri au cimetière du Père-Lachaise. Il échafaude alors un plan pour augmenter les ventes de ses livres afin que ses descendants puissent acheter la meilleure concession du cimetière : voyager dans le temps et mettre le feu à la Cathédrale Notre-Dame afin de booster les ventes de son livre « Notre-Dame de Paris ».

H.G. Wells l’envoie donc en 2019 où il rencontre le pape François. Ayant eu vent du scandale de la pédophilie dans l’Eglise, il lui propose de détourner l’attention en brulant la Cathédrale Notre Dame.

Ils se mettent d’accord et entrent en contact avec les charpentiers qui travaillent à la restauration de la Cathédrale en leur expliquant qu’ils gagneraient beaucoup plus à reconstruire intégralement la toiture plutôt que d’en restaurer une partie.

Ils missionnent alors les charpentiers pour mettre le feu. (reste à déterminer le rôle des tailleurs de pierre mais que le crime leur profite aussi, ils sont forcément dans le coup)

Pari réussi, le livre ne s’est jamais aussi bien vendu et je ne serais pas surpris d’apprendre d’ici quelques temps que la dépouille de Victor Hugo sera déplacée dans un caveau somptueux.

Voici maintenant la version complotiste qui m’a inspiré et qui est tout aussi crédible :

Complots faciles pour briller en société :
Page Facebook, compte Twitter, compte Instagram



Comments

comments