Pangolinococcinum, premier remède homéopathique contre le coronavirus

Devançant les fabricants de vaccins, un célèbre laboratoire de produit homéopathiques vient d’annoncer la mise sur le marché du premier produit homéopathique destiné à guérir le covid-19.

Le laboratoire utilise le cœur et le foie d’un Pangolin avec la préparation suivante :

  1. Une bouteille stérile de 1 litre est remplie d’un mélange de suc pancréatique et de glucose.
  2. Il y est ajouté 35 g de foie et 15 g de cœur de Pangolin.
  3. La bouteille est stockée pendant 40 jours pendant lesquels le cœur et le foie se décomposent.
  4. Cette préparation est placée dans un récipient. Le récipient est vidé puis rempli avec de l’eau ultrafiltrée puis secouée. Cela constitue une dilution de 1K (considérée comme équivalente à une dilution au 100e, la littérature homéopathique parle plutôt de dilution 1 CH pour centésimale hahnemannienne).
  5. Cette manipulation (vider le récipient, le remplir d’eau et secouer) est répétée deux cents fois, d’où l’appellation de dilution à 200 K (il s’agit d’une dynamisation de Korsakov).

En résumé, l’opération équivaut à rincer deux cents fois un récipient dans lequel on a initialement versé la préparation d’extrait de pangolin. La deux-centième eau de rinçage est la préparation dynamisée utilisée pour imprégner des granules de lactose qui servent d’excipient support. Après séchage, 200 granules de lactose de 5 mg (soit 1 gramme) sont placés dans un tube. L’ensemble constitue le médicament Pangolinococcinum.

On peut calculer qu’un tube contient moins de 1×10-400 gramme issu du canard15, soit beaucoup moins qu’un seul atome16. La préparation finale ne contient plus de trace de la solution d’autolyse de départ.

Il est intéressant de situer l’ordre de grandeur du degré de dilution en question. La précision du « K » est faible et variable, mais on peut en revanche calculer précisément cette dilution en CH (centésimale hahnemannienne) avec laquelle on convient de l’approcher. Prenons un échantillon initial de 1 cm3. Pour obtenir 200 CH, il faut le diluer dans un volume d’eau de 10 puissance 400 cm3. Prenons maintenant comme unité de mesure le milliard de milliards d’années-lumière (10 puissance 18 fois la distance parcourue dans le vide par la lumière pendant un an, une année-lumière faisant environ 10 puissance 18 cm). Le cube dans lequel il faut diluer l’échantillon de 1 cm3 a alors une arête exprimée dans cette unité de mesure avec un nombre de 300 chiffres.

Ce texte a été adapté de l’article WikiPedia sur l’Oscillococcinum, si la preparation vous choque, ne consommez pas d’Oscillicoccinum

Complots faciles pour briller en société, #SiCestSurInternetCestQueCestVrai

Comments

comments